Petite sélection des expos de l’automne

Entre un concert et un restaurant, Mademoiselle Bon Plan se rend aussi à des expositions et visites de musées, dont voici une petite sélection avec des expositions sympa ou des musées insolites à visiter sur Paris.

Cette sélection est la première d’une nouvelle rubrique 100% expos, musées et art qui je l’espère deviendra un rendez-vous régulier sur le blog.

_

Frimousses de Créateurs au Théâtre du Châtelet

« Frimousses de Créateurs », ce n’est pas une exposition à proprement parler. Il s’agit d’une opération qui existe depuis plus de dix ans destinée à récolter des fonds pour l’UNICEF France. Des créateurs, designers, artistes et joailliers réalisent, autour d’une thématique précise, des œuvres qui sont mises aux enchères.

Cette année, ils proposent des poupées autour du thème de l’Opéra. L’événement a d’ailleurs lieu au théâtre du Châtelet et permettra de financer d’importantes campagnes de vaccinations infantiles dans la région du Darfour.

Même si vous n’avez pas les moyens d’acquérir une de ces créations originales, venez nombreux les admirer (gratuitement !!!) au théâtre du Châtelet. Ce sera votre façon de soutenir l’opération.

Pour ma part, j’ai craqué pour les poupées que je vous présente ci-dessous. Passez votre souris dessus pour découvrir le nom de leur créateur !

Dépêchez-vous ! L’exposition de Frimousses de Créateurs, c’est jusqu’au 23 novembre et la vente aux enchères se tiendra le 24 novembre.

 Frimousses de Créateurs
Exposition gratuite jusqu’au 23 novembre 2014
Théâtre du Châtelet
1, place du Châtelet
75001 Paris

_

Le Musée des Plans-reliefs

Le musée des quoi ? Oui, je sais, j’ai eu la même réaction au début. Mais restez, restez, je vais tout vous expliquer sur ce musée absolument passionnant.

Un plan-relief, c’est une maquette. C’est en 1668, sous l’impulsion de Louis XIV, que naît la collection française. Ce mode de représentation en trois dimensions permet de représenter les projets de fortifications et de préparer la guerre. Bien pratique avant la photo-satellite et Google Earth !

Le musée est divisé en deux salles. Dans la première salle, vous découvrirez les techniques de fabrication des plans-reliefs. Tout était bien sûr fait à la main. Étant donné les dimensions des maquettes (certaines font 50 m2), je vous laisse imaginer le temps qu’il fallait y passer.

Dans la seconde salle, place aux plans-reliefs. Celui de Bayonne, du début du 19e siècle, fait 56 m2. Impressionnant ! La minutie des maquettes est époustouflante. Tout y est représenté : les champs, les arbres, les moulins… Nos villes ont bien changé.

Mon plan-relief préféré est celui du mont Saint-Michel, réalisé par un moine dont le nom s’est perdu dans la nuit des temps. On raconte qu’il s’est représenté sur la maquette. Je crois l’avoir aperçu…

Je trouve que c’est un musée idéal pour y emmener des enfants. Les bambins peuvent tourner autour des maquettes, qui sont à leur hauteur. En plus, le musée n’est pas trop grand, il compte une petite trentaine de maquettes.

À noter : Le musée propose des ateliers pour enfants.

Au programme : « Au temps des châteaux-forts », « Au temps des citadelles » etc. où les enfants construisent leur propre maquette. Toutes les activités proposées peuvent également être données dans le cadre d’un anniversaire. Moi aussi, je veux faire ma maquette !!!

Le bon plan : Le public adulte n’est pas oublié. Profitez des visites découvertes gratuites sur présentation d’un billet d’entrée du musée des Invalides, par ailleurs gratuit pour les moins de 18 ans et pour les moins de 26 ans résidents de l’Union Européenne.

Vous trouverez tous les détails et informations pratiques sur leur site Internet.

Musée des Plans-Reliefs
tarifs : 9,50 € / 7,50 € / gratuit pour les – de 26 ans UE, les chômeurs et RSA
Hôtel National des Invalides
75007 Paris

_

Fête de la Sainte-Barbe aux Invalides

Puisqu’on parle du musée des Plans-Reliefs, j’en profite pour vous annoncer un événement sympathique et gratuit au musée de l’Armée (ce qui ne gâche rien) : la fête de la Sainte-Barbe.

En effet, les canons vont tonner les 6 et 7 décembre prochains dans la cour d’honneur de l’hôtel des Invalides pour célébrer la patronne des artilleurs.

Au programme, la présentation de plusieurs manœuvres de canons, de l’Empire à aujourd’hui, conduites par des artilleurs en costumes d’époque. L’occasion de voir l’évolution spectaculaire de l’armement et de découvrir l’artillerie utilisée par les poilus, en écho à l’exposition « Vu du front. Représenter la Grande Guerre« , actuellement présentée au musée.

Musée de l’Armée
Hôtel des Invalides
le samedi 6 et le dimanche 7 décembre 2014
manifestation gratuite
129 rue de Grenelle, 75007 Paris

_

Hokusai au Grand-Palais

Même si le nom de cet artiste japonais ne vous dit pas grand-chose, je parie que vous connaissez ses œuvres les plus célèbres comme la vague, affiche de l’exposition.

Le parcours, conçu en 2 volets à cause de la fragilité de certaines œuvres, suit la chronologie de la longue vie de l’artiste (1760-1849) et présente plus de 500 pièces exceptionnelles, dont une grande partie n’a jamais quitté le Japon. L’exposition est à l’image de son œuvre, riche et variée.

On y découvre aussi bien des rouleaux peints tendus sur soie (les sublimes kakemono) que des estampes colorées et des illustrations de livres.

L’occasion de rêver devant des paysages, mais aussi de rire, car Hokusai ne manquait pas d’humour comme le prouve par exemple son Ermite paillard Kume, une estampe de la période 1805-1810.

Ne ratez pas le film à la fin du rez-de-chaussée, qui donne à voir toute la virtuosité des artisans graveurs. Au 1er étage, vous admirerez ses œuvres les plus célèbres, souvent des séries, comme les Trente-six-vues du mont Fuji. Une explosion de couleurs, avec des bleus fabuleux.

Si j’étais Arsène Lupin… je glisserais sous mon manteau le Bouvreuil pivoine et cerisier pleureur (estampe de 1834).

On peut rêver… Et vous ? Dites-nous tout !

A noter :

Le Grand Palais propose de multiples activités pédagogiques et culturelles gratuites ou payantes autour de l’exposition :

  • une conférence sur Hokusai et les manga, mercredi 17 décembre, 18h30, à l’auditorium Champs-Elysées (gratuit)
  • une visite guidée à deux voix, avec un conférencier et un spécialiste de la langue japonaise, mercredi 10 décembre, 19 h (22 €)

Exposition Hokusai
Du 1er octobre au 20 novembre 2014
puis du 1er décembre 2014 au 18 janvier 2015
tarifs : 13 € / 9 € / gratuit – de 16 ans
Grand Palais
3, avenue du Général Eisenhower – 75008 Paris

_

Niki de Saint Phalle au Grand Palais

L’autre grande exposition du moment au Grand Palais est la rétrospective autour de Niki de Saint Phalle.

Pour être tout à fait honnête, je n’étais pas absolument emballée à l’idée d’aller voir cette expo et pourtant grâce aux explications de la conférencière je suis ressortie enchantée et surtout avec une vision totalement différente de l’oeuvre de cette femme, dont la vie fut finalement assez mouvementée.

Bref, il faut courir découvrir l’artiste engagée, féministe et un peu névrosée qu’était Niki de Saint Phalle !

Exposition Niki de Saint Phalle
Du 17 septembre 2014 au 2 février 2015
Dimanche et lundi 10h – 20h
Mercredi, jeudi, vendredi et samedi 10h – 22h
tarifs : 13 € / 9 € / gratuit – de 16 ans
Grand Palais
3, avenue du Général Eisenhower – 75008 Paris

_

L’Éclat des ombres au Musée du quai Branly

Prêts pour un voyage au cœur de l’océan Pacifique ? L’archipel des Salomon, au Nord-Est de l’Australie, regroupe 900 îles et îlots riches d’une grande diversité culturelle.

On retrouve malgré tout une certaine unité dans les couleurs : le blanc, le noir et le rouge, d’où le sous-titre de l’exposition : L’art en noir et blanc des îles Salomon.

Pour les insulaires, il existait un monde de l’invisible, tout aussi important que le visible. Il fallait donc s’assurer la protection et la bienveillance des esprits des défunts et des puissances surnaturelles.

L’éclat des objets donne précisément à voir la présence de ces êtres invisibles. Les esprits se manifestaient notamment par le biais de parures composées de matériaux précieux, la nacre par exemple.

Les parures servent tout autant à séduire les vivants que les ombres. L’exposition présente des parures d’oreilles, mais aussi des parures nasales. Celle ci-dessus à droite est plus esthétique que les piercings actuels, vous ne trouvez pas ?

Forcément, la mer joue un rôle très important pour les habitants des Salomon. Il faut par conséquent se protéger contre les esprits malveillants qui habitent les eaux. On orne donc les pirogues de figures de proue, représentées en grand nombre dans l’exposition.

Afin de garantir le succès des expéditions en mer, on place aussi dans les pirogues des objets représentant le pouvoir des esprits bienveillants, comme ce « charme » en coquillage, ci-dessous à gauche.

Dans les maisons aussi, on attire les pouvoirs surnaturels des esprits en y plaçant des sculptures anthropomorphes. Celle-ci-dessus à droite est toute petite, mais elle avait apparemment de grands pouvoirs…

Sur terre, dans les hangars à pirogues, on place des reliquaires. Celui ci-dessous contient un crâne humain…

Lien avec l’invisible, l’art des îles Salomon donne à voir un monde qui peut sembler loin de nous, mais qui nous touche par la sobriété de sa beauté.

L’Éclat des ombres au Musée du quai Branly
Du 18 novembre 2014 au 1er février 2015
tarifs : 9 € / 7 € / gratuit pour les – de 26 ans UE, les chômeurs et RSA, tous les 1er dimanches du mois
37 Quai Branly
75007 Paris

_

Le Mythe des Courtisanes au musée Maxim’s

J’avoue, je n’avais encore jamais poussé les portes de ce musée discret à deux pas de la Concorde. Le musée Maxim’s, c’est un appartement entièrement meublé et décoré Art Nouveau sur deux étages grâce à la fabuleuse collection de Pierre Cardin.

Personnellement, j’adore les collections présentées en situation, qui permettent un voyage dans le temps. Ici, le visiteur se trouve plongé en 1900. On déambule d’une pièce à l’autre, en admirant des pièces signées par des créateurs prestigieux tels que Majorelle et Gallé.

L’exposition « Le Mythe des Courtisanes » évoque la vie de celles qui ont à leur époque symbolisé la beauté et défrayé la chronique. J’ai particulièrement apprécié les chambres, que les belles semblent tout juste avoir quittées… peut-être pour un rendez-vous galant ?

Les robes du soir présentées sont somptueuses.  Moi, je me verrais bien
dans la sublime robe rouge et noire. Comment la trouvez-vous ?

À noter : vous pouvez coupler la visite avec un déjeuner chez Maxim’s. C’est une belle idée de cadeau, je trouve.

Exposition Le Mythe des Courtisanes
du vendredi 7 novembre 2014 au dimanche 29 mars 2015
tarifs : 15 €
Musée Maxim‘s
3, rue Royale – 75008 Paris
http://www.maxims-musee-artnouveau.com/

 

article écrit par Sandrine et Melle Bon Plan
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions au sujet de « Petite sélection des expos de l’automne »

  1. Ping : Petite sélection des expos de l’hiver | MADEMOISELLE BON PLAN

  2. Ping : Petite sélection des expos du début de l’année (bon plan inside) | MADEMOISELLE BON PLAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *