Juste Le Zinc, bistrot hédoniste

Aujourd’hui sur le blog, je vous présente le restaurant Juste Le Zinc, situé dans le quartier parisien Europe, au coeur du 8ème arrondissement, où se tenait autrefois Le Petit Turin, pour ceux qui l’ont connu.

De façon rigolote, le nom de l’établissement vient du long zinc et de son comptoir d’étain qui ne font qu’un sur plus de 7 mètres de long, dans la pure tradition des bistrots parisiens.

Le restaurant se tient donc tout en longueur autour de ce zinc, sur un espace encadré de miroirs, aux tons camaïeux, donnant à l’ensemble une atmosphère élégante et confortable, avec des banquettes capitonnées et un parquet à larges lames.

Au fond de la salle, il y a un coin « petit salon » un peu plus cosy et intimiste (si vous venez en couple, je vous le conseille), encadré d’un papier peint aux tulipes métallisées.

Au niveau de la carte, le maître mot est la fraîcheur ! La sélection des produits se fait au fil du marché pour proposer une cuisine savoureuse et qui sort souvent des sentiers battus. D’ailleurs, il n’y a qu’un nombre restreint de « portions » pour chaque plat proposé à la carte et quand on arrive au bout de ce dernier en cuisine, le chef passe à un autre plat, ce qui garantit une fraîcheur toujours au top et un vrai renouvellement pour les clients qui viennent régulièrement.

Cette carte très changeante est donc basée sur les produits de saison, en proposant les incontournables de l’esprit « Bistrot » et des classiques du répertoire français avec la dextérité du Chef Alain Hacquard.

Au final, cela donne une carte volontairement « restreinte » à 5 plats, 5 entrées et 6 desserts, mais on sait bien que la longueur des cartes de certains restaurants n’est très souvent pas un bon signe…

A tester :

  • le carpaccio de daurade, magnifique visuellement et aussi en bouche
  • les rognons de veau à la moutarde
  • le thon mi-cuit
  • la fricassée de cœur de canard (plat que j’ai testé, parce qu’il faut avouer que cela m’intriguait, d’autant plus que je n’avais jamais mangé de coeur… Résultat, c’était vraiment délicieux et ça a un peu la consistance du foie, sans en avoir le goût)
  • l’île flottante
  • le baba au rhum (spécialité sucrée de la maison et très généreuse en rhum)

Côté bar, la maison possède une belle collection de bières françaises comme la Saint Omer, la Belzebuth rouge ou encore la Goudale, pour accompagner les plats proposés à la carte.

Au niveau des vins, le patron des lieux, Alain Leblanc, avec son passé de sommelier, propose une sélection de vins au verre, classiques ou plus audacieux, toujours en accord avec les mets choisis (et vous savez à quel point je suis sensible à un établissement qui sait vous conseiller un vin qui ira avec ce que vous avez choisi de déguster, pour moi c’est un indispensable en terme de bonne adresse).

En conclusion, une belle adresse de bons vivants, avec un esprit qui mêle convivialité et gastronomie. Petit conseil cependant, c’est une adresse où l’on prend son temps, donc à éviter si vous êtes extrêmement pressés, vous n’auriez pas le temps de savourer.

Le bon plan : une formule déjeuner (du lundi au samedi) comprenant le plat du jour + un verre de vin + un café pour 15 € et aussi au bar, l’happy Hour dès 17h00.

Prix : sinon comptez entre 8 et 14 € pour une entrée ; entre 17 et 22 € pour un plat ; dessert 7 €.

Juste Le Zinc
25 rue de Turin 75008 Paris
Ouvert tous les jours de 8h00 à 00h00
Métro : Rome, Liège ou Europe

Crédits photos : Mademoiselle Bon Plan et Juste Le Zinc
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « Juste Le Zinc, bistrot hédoniste »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *