Le Rallye des Gazelles, une aventure féminine éco-responsable dans le désert marocain

L’aventure de mon blog est toujours pour moi l’occasion de découvertes nouvelles, d’expériences singulières et de rencontres magiques. C’est dans cet état d’esprit que je me suis rendue le week-end dernier dans la jolie cité niçoise pour assister au départ du Rallye des Gazelles.

Petit rappel, le rallye Aïcha des Gazelles est une aventure sportive 100 % féminine imaginée par Dominique Serra et qui fête cette année ses 25 ans. Elle se déroule au Maroc, du 24 mars au 4 avril 2015.

Le concept même de cette course d’orientation est hors-norme : « pour le gagner, il faut faire le moins de kilomètres ». En effet, les Gazelles doivent effectuer un parcours en pointant des contrôles de passage mis en place, en un minimum de kilomètres et non en un minimum de temps.

Au total, ce sont donc 158 équipages avec des baroudeuses de tous âges (18 ans pour la plus jeune et 71 ans pour la doyenne dont c’est la 18ème participation) et de 13 nationalités différentes, qui vont se lancer en 4X4, en moto, en quad ou en crossover, dans le désert marocain, aidées seulement d’une boussole, d’une règle et d’une carte.

Cette année, après plusieurs départs consécutifs depuis l’Esplanade du Trocadéro à Paris, c’est donc pour la première fois Monsieur Christian Estrosi, Maire de Nice et Président de la Métropole de Nice Côte d’Azur, qui accueillait le départ français de ce rallye (mais cela sera peut être aussi le cas l’année prochaine, pour ceux qui auraientt raté l’évènement cette année).

Au programme des festivités niçoises :

  • un feu d’artifice la veille du départ en l’honneur des Gazelles

  • un village départ pour rencontrer les équipages, les organisateurs et les partenaires sur la Promenade des Anglais

  • des photos avec les Gazelles 2015 sur la plage en hommage à Camille Muffat (avec un moment extrêmement drôle de montée des eaux et de Gazelles trempées)

  • une zumba géante avec les équipages, les organisateurs et le public

  • un flashmob sur Uptown Funk, avec Jean-Marc Généreux et les Gazelles

  • et ensuite le départ officiel des équipages vers le Maroc

Il est également important de souligner l’engagement éco-responsable de ce rallye, qui a d’ailleurs obtenu une certification selon une norme iso et qui défend une démarche environnementale complète.

En effet, un camion incinérateur suit par exemple les Gazelles, pour le recyclage des déchets et une charte de bonne conduite environnementale est signée par toutes les participantes qui doivent respecter le concept d’éco-conduite. Des pénalités lors du rallye sont même appliquées pour les équipages ne respectant pas la charte.

Autre objectif très noble de ce rallye, la dépollution du désert avec l’association Cœurs de Gazelles qui met en place des actions de sensibilisation de la population, et qui aide au développement durable.

De mon côté, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs équipages et de discuter avec ces femmes de leurs engagements et de ce qui les a motivées à se lancer dans une telle épopée, du moment où elles ont décidé de s’inscrire, en passant par les affres de la recherche de sponsors, jusqu’à l’excitation finale juste avant le départ.

Je me souviendrais surtout de l’équipage 213, les Gazelles Tchanquées, constitué d’Alexandra Mongey et de Marion Broustaut, deux infirmières qui ont décidé de vivre cette aventure ensemble alors qu’elles ne se connaissent que depuis quelques mois, mais qui vont certainement vivre une expérience très intense dans les jours qui vont venir.

Elles nous ont surtout permis de monter dans leur 4X4, de se mettre à leurs places et de voir de l’intérieur à quoi ressemble une voiture de Gazelles.

D’ailleurs demain, le 26 mars c’est le lancement de la première étape du rallye ! Du coup, si vous voulez suivre les aventures des Gazelles en temps réel vous pouvez vous rendre ici et voir les 7 parcours, plus l’étape des dunes.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter un très bon rallye à toutes ces femmes dont la détermination et le courage m’ont paru être un exemple à suivre et qui sait, peut être qu’un jour je m’élancerai dans le désert avec elles, pour les suivre dans leurs aventures. En plus, petite anecdote rigolote, Gazelle c’est le surnom que me donne ma maman depuis que je suis toute petite… un signe?…

Restera aussi dans ma mémoire, la photo marquante de cette petite fille, assise sur une voiture, attendant certainement le départ de sa maman vers une expérience humaine forte, dont elle reviendra probablement transformée…

Crédits photos : Mademoiselle Bon Plan et Rallye des Gazelles
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *