AccueilCulturePetite sélection spectacles du mois de mars

Petite sélection spectacles du mois de mars

par Melle Bon Plan
Publié :Mis à jour :

Avant qu’internet ne pointe le bout de son nez, le plaisir du mercredi était d’acheter l’Officiel des Spectacles ou le Pariscope pour repérer les pièces et les représentations du moment. Bien sûr, nos choix allaient souvent vers les têtes d’affiches.

Bien des années plus tard, grâce à internet, nous pouvons avec les réseaux sociaux, les blogs et les sites à réductions, découvrir de nombreux spectacles plus ou moins connus du grand public. Quel bonheur d’éveiller sa curiosité ! Aller au spectacle ou au théâtre, c’est bon pour le moral, alors surtout, ne vous en privez pas !

BARBARA ET L'HOMME EN HABIT ROUGE (Théâtre Rive Gauche-Paris14ème) crédit F. RAPPENEAU - 46 HD - Tous droits cédés

_

Le Tricot-thé

Ah, le fameux dimanche après-midi où l’on a l’impression de ne pas savoir quoi faire en se disant » j’irai bien là mais, je ferai bien cela mais « … Résultat, on se retrouve sur le canapé avec la télécommande, devant la télé. Et si je vous proposais un endroit cosy à Paris où l’on peut se divertir, prendre un goûter et voir un spectacle le tout en 3 heures de temps ?

Tricot-théTricot-thé, est le nouveau concept hebdomadaire de AnthonyD un vrai tricoteur, dont le but est avant tout de réunir des personnes autour d’une même passion, pour tout simplement passer du bon temps ensemble.

J’avoue que quand j’ai pris connaissance de ce projet, j’étais un peu étonnée en me disant que le tricot était has-been.

J’ai découvert, à ma grande surprise, que certaines blogueuses se réunissent de temps à autre juste pour tricoter sur un thème précis, rien que pour le fun et elles adorent cela !

Le concept :

Il s’adresse à tous, débutants comme confirmés, en vous conseillant de venir avec votre matériel et comme c’est dimanche, les boissons et les viennoiseries seront au rendez-vous. Sans oublier une tombola avec un lot de laine à gagner et du spectacle avec des artistes que vous ne soupçonnez pas être des tricoteurs .

Tricot-thé 2

L’avis de Cathy :

En toute sincérité, j’ai passé un agréable moment et suis bien décidée à renouveler l’opération. En arrivant, des amis à moi étaient déjà là, j’ai tricoté mon petit coeur, jour de Saint-Valentin oblige et sans prétention c’est moi qui ai fini la première !

Comme convenu, nous avons eu notre goûter avec thé et/ou café, plus viennoiseries à volonté avant que le spectacle ne commence. Christian Lebon, fils spirituel de Charles Trenet nous a chanté des chansons du répertoire français puis a laissé sa place à Anaïs jeune chanteuse et comédienne, à Martine Superstar du Toc toc Show, à Thierry Paul Valette accompagné d’un violoniste, qui nous a lu ses poèmes et pour finir c’est la chanteuse Stone et son mari Mario d’Alba qui ont pris le micro.

L’ambiance était tellement conviviale, qu’en partant chanteurs et tricoteurs, nous nous sommes fait la bise tout en nous promettant de nous revoir très vite. Mon prochain challenge, me faire des mitaines !

Tricot-thé
Tous les dimanche à partir du 14 février 2016

de 15h00 à 18h00
Tarifs : 20 € 

Le Biz
18, rue Favart 75002 Paris

_

Langevin Créateur d’Illusions

LANGEVIN-Créateur-d'Illusions-(Affiche-Spectacle-BD)Comment devient-on magicien, pourquoi devient-on illusionniste ? Avant d’être célèbre et reconnu, Luc Langevin, enfant curieux, se prend de passion pour les sciences physiques et c’est seulement quelques années plus tard qu’il décrochera une Maitrise en Optique.

C’est en 2009 dans son pays d’origine, que le jeune Canadien fit sa première série télé et profita de l’occasion pour présenter au public ses talents d’illusionniste. Le succès fut au rendez-vous et sa carrière, lancée !

L’histoire :

Après son passage parisien au Casino de Paris au mois de février, il présenta pour la première fois au public français son spectacle Langevin, Créateur d’Illusions. Composé de science et de magie, nous retrouvons notre magicien dans son laboratoire inspiré de l’univers du visionnaire Jules Verne, débordant de nouvelles idées pour notre plus grand plaisir.

LANGEVIN-Photo-Promo-6-BD

L’avis de Cathy :

Le premier mot qui me vient à l’esprit est modernité. Fini le lapin qui sort du chapeau, fini l’assistante à l’allure de danseuse de cabaret, ici l’assistant(e) est une personne choisie au hasard dans le public et pas seulement dans les deux ou trois premiers rangs de la salle, j’insiste sur ce détail !

Notre artiste est un homme chaleureux, généreux, ses tours sont vraiment impressionnants et cela ne m’étonne guère qu’il soit aujourd’hui reconnu comme la référence et le symbole du renouveau du spectacle de magie.

LANGEVIN - Photo Promo 2 BD

Langevin
En tournée dans toute la France jusqu'au 03 décembre 2016

Plus d'info ici
De retour au Casino de Paris à partir du 18 janvier 2017

_

Les éclats du bal

Les Eclats Du BalCe qui est bien au théâtre, c’est de surfer sur des univers différents et de découvrir comme c’est le cas ici, un auteur russe Daniil Harms, poète disparu en 1942 et précurseur de l’absurde comme on peut le lire dans sa biographie. Moi qui connais peu la littérature Russe, j’étais ravie d’une telle découverte.

Ce spectacle un peu déroutant au début devient très attachant grâce aux deux comédiens que sont AlineLebert et Harold Crouzet.

Ils mènent d’une main de maître les textes du dramaturge russe en passant par l’absurde, la drôlerie, la tendresse, la chorégraphie, en interprétant un très grand nombre de personnages aussi déroutants les uns que les autres, sous forme de mini-sketchs le tout devant trois toiles peintes. Le théâtre, la danse, la peinture, le ton est donné.

Les éclats du bal

L’avis de Cathy :

Comme j’ai aimé ce moment de théâtre, en rentrant à la maison j’ai voulu en savoir plus sur ce poète et en regardant sa bio, j’ai trouvé une phrase qui résume bien ce que j’avais vu sur scène quelques minutes auparavant.

Cette phrase désignait Daniil Harms comme » désespéré rigolo « . Si vous allez voir la pièce, vous verrez que c’est tout à fait cela. Regardé hier comme un ennemi du régime Stalinien, le dramaturge est aujourd’hui très apprécié en Russie.

Les éclats du balLes éclats du bal

Les éclats du bal
Le mercredi et le vendredi à 21h00, jusqu’au 18 mars 2016

durée : 1h15
Tarifs : dès 10 € avec BilletRéduc

L'Auguste Théâtre
6 impasse Lamier 75011 Paris

_

Annabelle est Comic Woman

AnnabelleDe son vrai nom Annabelle Nakache, cette jeune humoriste, auteure et comédienne, n’est pas une débutante.

Cette artiste de théâtre a aussi écrit de nombreux sketches pour la télévision et si vous étiez devant France 2 le mercredi 20 janvier, vous avez pu la voir jouer dans le téléfilm Flic, toutsimplement aux côtés de Yves Rénier et de Mathilde Seigner.

Aujourd’hui, elle nous revient au théâtre avec un spectacle tout beau tout neuf mélangeant à la fois le stand-up, les sketches et les imitations.

L’histoire :

Annabelle passe en revue notre vie à grands coups d’éclats de rire : les questions qui tuent, nos complexes plus ou moins bien assumés, le temps qui passe, l’amour et même la mort. Le tout présenté par des personnages délirants tout droit sortis de son imagination. Ah oui ? Pas sur …..

L’avis de Cathy :

Les vannes, les clichés, et surtout les imitations, m’ont bien fait rire. Annabelle est dynamique et occupe bien la scène car elle tourne en dérision notre quotidien et chaque spectateur est obligé de se reconnaître dans au moins un des personnages.

Le public était au rendez-vous et nous avons tous adhéré à son univers et aux facéties de la ComicWoman.

Annabelle 2

Annabelle est Comic Woman

Le vendredi à 20h00 et samedi à 20h15, jusqu’au 25 mars 2016
durée : 1h00
Tarifs : dès 10 € avec BilletRéduc

Le Lieu
41, rue de Trévise 75009 Paris

_

Barbara et l’homme en habit rouge

BarbaraIl y a un peu plus de dix huit ans maintenant que la longue dame brune s’en est allée. Mais comme un artiste ne meurt jamais, c’est à travers les talents d’aujourd’hui, que nous redécouvrons avec bonheur toute cette richesse musicale qui fait partie de notre patrimoine national.

L’histoire :

Les professionnels de la musique et les initiés connaissent bien le pianiste et accordéoniste qu’est RolandRomanelli. Ceux qui admirent Barbara l’ont croisé au moins une fois dans un de ses spectacles.

Cet homme qui accompagna la chanteuse aussi bien sur scène que dans la vie nous raconte avec beaucoup de retenue, de tendresse et de respect, la femme étonnante et amusante qu’elle était au quotidien.

Et c’est sa compagne actuelle la chanteuse RébeccaMai qui interprète avec beaucoup de sincérité, une vingtaine de chansons qui nous rappellent combien le répertoire de Barbara était superbe.

BARBARA ET L'HOMME EN HABIT ROUGE (Théâtre Rive Gauche-Paris14ème) crédit F. RAPPENEAU - 42 HD - Tous droits cédés

L’avis de Cathy :

Les chansons entrecoupées par les narrations de RolandRomanelli et les extraits d’entretiens de la chanteuse, font de la mise en scène impeccable de Eric-Emmanuel Schmitt, un spectacle attachant.

On se sent bien dans cet univers où le piano, les panneaux de lumière sans oublier le fauteuil à bascule, prennent une belle place dans l’histoire et dans l’espace. Sans tout vous révéler, la fin est magistrale et j’ai même eu une petite larme au coin des yeux, c’est vous dire, pendant que Melle Bon Plan en grande fan de Barbara pleurait à chaudes larmes ! Ce spectacle est un bel hommage à celle qui restera à tout jamais parmi les géants de la chanson française du XXe siècle.

BARBARA ET L'HOMME EN HABIT ROUGE (Théâtre Rive Gauche-Paris14ème) crédit F. RAPPENEAU - 27 HD - Tous droits cédés

Barbara et l'homme en habit rouge

Du mardi au samedi à 15h00 ou 19h00 selon les jours, jusqu’au 16 juillet 2016
durée : 1h20
Tarifs : dès 14 € avec BilletRéduc

Théâtre Rive Gauche
6, rue de la Gaité 75014 Paris

_

« Libres sont les papillons »: le coeur a ses raisons…

Libres sont les papillons théâtre ParisBroadway s’est invité au théâtre rive gauche avec l’adaptation du classique de Leonard Gershe « Butterflies are free », « Libres sont les papillons » donc, comédie aux accents parfois dramatiques, sur la difficulté d’exister, d’être soi malgré ses handicaps, ses secrets. Le regard que l’autre pose sur vous, cet inévitable jugement, cette pitié qui affectent au quotidien le désir de liberté et la volonté de changer son destin.

Dans un petit appartement parisien, une rencontre s’opère. Quentin, jeune homme fragile et mystérieux, a des envies d’indépendance, de liberté. Quentin met ses émotions en musique. Sa mélodie, il la partage avec son excentrique voisine, Julia, intrépide et libérée.

LIBRES SONT LES PAPILLONS (Théâtre Rive Gauche-Paris14ème) crédit F. RAPPENEAU - 20 - WEB

Elle trouve en Quentin , la détermination, l’ambition, l’honnêteté qui lui font défaut. Libre, elle croit l’être. Elle cache pourtant sa propre fragilité dans quelques attitudes frivoles, sauvages, dans un « je m’en foutisme » exacerbé. Et pourtant, Quentin et Julia, s’apprécient, se complètent, se font du bien, s’alimentent des espoirs et des rêves de l’autre.

LIBRES SONT LES PAPILLONS (Théâtre Rive Gauche-Paris14ème) crédit F. RAPPENEAU - 08 - WEB

Des papillons en plein envol mais dont la peur de finir au fond d’un filet se fait sentir, malgré une joie de vivre inébranlable. Au milieu de ce duo presque improbable, une mère inquiète, souhaite voir son fils retrouver la raison pour revenir au sein d’un foyer chaleureux, rassurant mais bercé d’illusions. Une mère protectrice, étouffante et pourtant si attachante.

C’est un combat hilarant qui se joue sur les planches, la jeune femme parfaitement à l’aise avec son corps et sa désinvolture face à cette mère sarcastique, effrayée, qui s’est oubliée pour protéger son enfant. Quentin a un lourd secret qui ne l’empêche pas d’aller de l’avant malgré les obstacles. Il l’accepte. Et sa mère? Pas sûr. Peut-être que cette figure sur-protectrice représente son plus lourd handicap.

LIBRES SONT LES PAPILLONS (Théâtre Rive Gauche-Paris14ème) crédit F. RAPPENEAU

« Libres sont les papillons », étonne par son humour, malgré un message sous-jacent empreint de doute, de peur et de vulnérabilité. Anouchka Delon forme avec Julien Dereims un couple attendrissant, drôle, émouvant , parfois absurde dans cette (trop?) évidente antinomie.

L’énergie féminine est l’atout majeur de cette comédie aux allures de match de ping pong, où chacun se renvoie la balle, se heurte au filet et parfois tombe, mais pour mieux se relever. Une pièce au charme indiscutable mais qui manque parfois de finesse dans ses propos. Traitée en surface la question du handicap et de la difficulté d’être libre, se noie dans quelques préoccupations superficielles mais n’enlève en rien la qualité de l’interprétation et du texte.

LIBRES SONT LES PAPILLONS (Théâtre Rive Gauche-Paris14ème) crédit F. RAPPENEAU - 44 - WEB - tous droits cédés

Libres sont les papillons
Mise en scène Jean-Luc Moreau, adaptation de Eric-Emmanuel Schmitt
Avec Anouchka Delon, Nathalie Roussel, Julien Dereims, Guillaume Beyeler

Du mardi au samedi à 21
Matinée le dimanche à 15h
Jusqu'au 29 mai

Théâtre Rive Gauche
6, rue de la Gaité 75014 Paris

_

article écrit par Cathy, Julie Brando et Melle Bon Plan

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Aurore5 avril 2016 - 16 h 41 min

J’ai vu Annabelle, elle est sympathique et chaleureuse !
Et j’irais bien voir Langevin ^^

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.