Accueil Culture Promenades culturelles et expositions pour cet automne

Promenades culturelles et expositions pour cet automne

par Valérie Collet
Publié : Mis à jour :

C’est l’automne, c’est l’automne! Et bientôt les vacances de la Toussaint… Alors je profite de ce que Mademoiselle Bon Plan donne généreusement carte blanche, de temps en temps, à un invité et qu’elle soit aussi un peu en vadrouille pour vous faire partager mes dernières idées de visite!

Nous nous rendrons tout d’abord au musée des Impressionnismes de Giverny pour voir l’exposition Manguin et tester la dernière appli créée pour le jardin. Puis nous ferons un tour à Troussay et Beauregard, deux petits châteaux privés de la région Centre- Val de Loire. Le peintre Robert Pougheon attirera ensuite nos pas à la Piscine de Roubaix.

Nous reviendrons un instant à Paris pour l’expo Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol et enfin nous admirerons de la photo contemporaine dans la Rue des Arts à Toulon, une ville qui bouge !

Chateau de Beauregard

 

Manguin au musée des Impressionnismes

(par Valérie Collet)

Cette expo à découvrir à Giverny, au beau milieu de la jolie campagne normande, est vraiment sous le signe de la couleur, comme si les toiles de l’artiste avaient donné rendez-vous aux feuillages d’automne. Charles Manguin n’est pas un peintre très connu. Pourtant l’éclat de ses oeuvres, leur sensualité et leur sublime nonchalance séduisent d’emblée.

L’artiste est né à Paris en 1874 et y vécut. Mais comme nombre de peintres, il fut rapidement séduit par le sud. Louant la villa de son ami Matisse, à Saint-Tropez, dès 1904, il y peint Jeanne, sa femme, ainsi que la nature. Comme nombre d’autres artistes se frottant à la lumière méridionale, ses oeuvres deviendront rapidement plus libres et plus colorées.

Exposition Manguin Giverny

 

Exposition Manguin Giverny

 

Exposition Manguin Giverny

Sa palette s’embrase avec ivresse comme celle de ses amis Derain ou Vlaminck. Tous seront traités de « fauves » en cage, au Salon, par un critique qui donnera ainsi naissance officiellement au « fauvisme ».

Cette exposition d’une centaine d’œuvres se consacre aux premières années du peintre (jusqu’à 1914). Salle après salle, l’œil se promène de courbe en courbe, entre nus et paysages. Les troncs d’arbre sont bleus ; les ombres, rouges, mauves ou vertes. Qu’importe le réel pourvu que règnent joie de vivre et volupté !

Exposition Manguin Giverny

 

Exposition Manguin Giverny

 

Exposition Manguin Giverny

On prolongera agréablement la visite en faisant quelques pas dans le jardin du musée. Le même univers coloré domine. Son fondateur le paysagiste Mark Rudkin le conçut, en 1991, comme un ensemble de boîtes de couleurs monochromes. Ainsi s’enchaînent les jardins bleu, jaune, rouge et même blanc et noir!

Une nouvelle Appli vient d’être créée pour reconnaître de façon ludique les plantes qui s’y trouvent. Une visite que l’on pourra partager avec les enfants.

Jardin musée des impressionnismes

 

Manguin, la volupté de la couleur
Jusqu’au 5 novembre
Musée des Impressionnismes
99 rue Claude Monet, 27620 Giverny
Ouvert tous les jours jusqu’au 5 novembre, de 10 h à 18h
Tarifs adulte : 7 €/ 12-18ans (et tarif réduit) : 4,50 €/ 7-11 ans : 3 €/ moins de 7 ans : gratuit
Le Bon Plan : pour 3 billets achetés, 1 entrée enfant offerte/ gratuité le 1er dimanche du mois/
billets couplés avec les maison et jardin de Claude Monet ou le musée de Vernon
(de 8,50 € à 16,50 € selon l’âge)

_

Le château de Troussay

(par Valérie Collet)

Situé à 3 kilomètres du château de Cheverny, c’est le plus petit des châteaux de la Loire et comme pour les autres, on peut y accéder à vélo. Son caractère particulier réside dans son joyeux mélange d’époques et de styles.

Cette grande demeure, classée depuis 2000, comporte des éléments de la Renaissance. Mais aussi plus tardifs puisque après être passée dans les mains de Robert de Buggy, écuyer de François 1er, elle a appartenu aux familles de la Saussaye et Marcotte (depuis 1900). A l’intérieur, c’est toute une mosaïque de décors anciens et de meubles allant du XVI au XIXe siècles.

Chateau de Troussay

 

Chateau de Troussay

 

Chateau de Troussay

 

Chateau de Troussay

Un charme tout particulier émane du lieu, sans doute dû à la personnalité de son actuelle propriétaire, Isaure de Sainte Marie, une jeune femme qui après de nombreuses années passées en Amérique Latine, a repris le joyau de la famille.

Avec un dynamisme sans faille et accompagnée de tous ses chats et chiens, elle nous a accueillis en jupette et bottes de cuir! Tout chez elle respire le goût, l’originalité et l’éclectisme.

Chateau de Troussay

 

Chateau de Troussay

 

Chateau de Troussay

Des meubles d’époque côtoient des sculptures faites à partir d’objets de récupération tandis qu’une boutique de meubles et objets vintage aux doux relents mexicains vous invitent à faire quelques petites folies… On peut passer la nuit sur place. Le lieu offre gite et chambres d’hôtes. Un vrai coup de cœur !

Chateau de Troussay

Château de Troussay
41700 Cheverny
Tél. : 02 54 44 29 07 ou 06 70 63 10 94
Visites : se renseigner avant d’y aller
Suites : de 180 à 200 € pour 2 personnes
Gites, formule week-end (du vendredi soir au dimanche soir) : 480 € pour 4-5 personnes
Tarifs dégressifs pour plus de trois jours

_

Château de Beauregard

(par Valérie Collet)

A côté du précédent, ce château fait vraiment office de grand frère. Plus vaste, plus intimement lié à l’Histoire, il servit de relais de chasse à François 1er et sa galerie de 26 mètres de long, avec ses 327 portraits et ses plafonds peints avec du lapis lazuli, est tout simplement bluffante.

Entamée au XVIIe siècle et constituée sur trois générations, elle balaye l’histoire politique nationale et internationale sur trois siècles.

Chateau de Beauregard

 

Chateau de Beauregard

 

Chateau de Beauregard

 

Chateau de Beauregard

Depuis 1926, le site est dans la main de la famille Du Pavillon. Et, comme ici, on ne fait rien tout à fait comme tout le monde, a surgi, juste à côté de la galerie des Illustres, une deuxième galerie de portraits d’un tout autre genre… Il s’agit de chiens très chics appartenant à des personnalités célèbres et immortalisés par le photographe Antoine Schneck.

Au milieu des meubles d’époque en bois sombre, ces toutous font le meilleur effet. Y compris l’intrus -un chat- qui s’est glissé parmi eux…

Chateau de Beauregard

 

Chateau de Beauregard

On pourra compléter la visite par celle de l’immense parc de 40 hectares à la rencontre d’arbres plus que bicentenaires, du Jardin des portraits imaginé par Gilles Clément ou pour profiter, tout simplement, des couleurs de l’automne…

Chateau de Beauregard

Le bon plan : le pass « 5 petits châteaux » (33 euros); les jeux de piste gratuits pour les petits; les vélos en location et la visite du parc uniquement (moins chère) pour pique-niquer et s’attarder.

Château et parc de Beauregard
41120 Cellettes
Tél. : 02 54 74 14 65
Ouvert jusqu’au 5 novembre, de 13h30 à 17h30 en semaine /de 10h30 à 17h30 le week-end
Tarifs parc et château (visite guidée incluse) : adultes, 12, 50 €/ 14-25 ans : 10 €/
5-13 ans : 5 €/ 28 ou 32 € (pour 4 ou 5)

_

Robert Pougheon à la Piscine de Roubaix

(par Valérie Collet)

Robert Pougheon est si joliment inconnu au bataillon des grands artistes que nul ne sait trop encore comment écrire ou prononcer son nom (le e de Pougheon comporte parfois un accent aigu). Et pourtant ! Son art saisit d’emblée par son originalité et sa puissance visuelle.

Ayant un style bien à lui entre Ingres et Puvis de Chavanne, Michel Ange, le cubisme et l’Art déco, il fait partie du « groupe de Rome » réuni autour de Jean Dupas, dans les années 30.

Exposition Pougeon, La Piscine, Roubaix

Son tableau le plus connu est sans aucun doute le Serpent, une œuvre très particulière. On y cherche (sans le trouver) le fuyant reptile entre ceux que l’on penserait, à priori, être Adam et Eve. En fait, le tableau ne réunit que des femmes nues, des garçonnes ou des amazones.

Une façon d’affirmer la libération de la femme en ces difficiles années ? Le mystère demeure et fait encore couler beaucoup d’encre auprès des historiens de l’art…

Exposition Pougeon, La Piscine, Roubaix

Au fil des salles, on découvre une bonne partie du fonds de dessins hérité par le musée et sur lequel il travaille depuis des années. Une avalanche de nus, de portraits, de croquis pour des vitraux, des décors d’église ou des billets de banque.

Car l’artiste, en son temps, fut l’enfant chéri des institutions. Grand prix de Rome de peinture en 1914, il exposa régulièrement au Salon des artistes français, fut professeur à l’Ecole des Beaux-Arts, dirigea brièvement l’Académie de France à Rome puis le musée Jacquemart-André.

Exposition Pougeon, La Piscine, Roubaix

 

Exposition Pougeon, La Piscine, Roubaix

 

Exposition Pougeon, La Piscine, Roubaix

 

Exposition Pougeon, La Piscine, Roubaix

 

Exposition Pougeon, La Piscine, Roubaix

L’artiste a vraiment sa place à la Piscine, ce joyau de l’Art déco transformé en musée il y a quelques années. La visite du lieu et de ses intéressantes collections permanentes disposées un peu partout au bord du bassin ou dans les cabines où l’on se changeait, est une expérience en soi.

Le musée sera bientôt agrandi d’une extension, nous réservant ainsi de nouvelles découvertes!

La Piscine, Roubaix

 

Robert Pougheon, un classicisme de fantaisie
Jusqu’au 7 janvier 2018
La Piscine-Musée d’art et d’industrie André Diligent
23 rue de l’Espérance, 59100 Roubaix
Horaires d’ouverture : du mardi au jeudi de 11h à 18h
Les vendredis de 11h à 20h / les samedis et dimanches de 13h à 18h
Prix d’entrée : 5,5 €/ Tarif réduit (étudiants etc.) : 4 €
Le Bon Plan : gratuité pour les moins de 18 ans, étudiants dans les domaines artistiques, chômeurs etc. / le premier dimanche du mois / le vendredi pour les étudiants
Billet couplé avec la Manufacture des Flandres : 10 €

_

Expo Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol

(par Melle Bon Plan)

Initiée par la célèbre sculptrice et mécène Gertrude Vanderbilt Whitney (1875-1942), la collection du Whitney Museum of American Art de New York offre une véritable anthologie de l’art américain du XXe siècle et comporte des pièces maîtresses du « Pop Art ».

Lichtenstein, RoyLichtenstein, Roy

Peintures, sculptures, impressions… une soixantaine de ces oeuvres seront présentées pour la première fois à Paris, au Musée Maillol lors de cette exposition.

Ruscha, Edward

Expo Pop Art, Icons that matter
jusqu’au 21 janvier 2018
Musée Maillol
61 rue de Grenelle 75007 Paris
ouvert tous les jours en période d’exposition temporaire, de 10h30 à 18h30 + nocturne le vendredi jusqu’à 21h30
Tarifs : 13 € / 11 €

_

La nouvelle Rue des Arts à Toulon

(par Valérie Collet)

Toulon bouge ! Depuis plus de dix ans, la municipalité s’efforce de donner une nouvelle jeunesse à son centre historique dont les hauts murs colorés ont un caractère bien à eux. Ainsi la place de l’Equerre, avec son nouvel auvent et ses oliviers, est-elle devenue presque méconnaissable.

Tout récemment, grâce à l’engagement de Jacques Mikaélian, architecte et galériste passionné, une artère historique du Vieux Toulon, surnommée rue du Canon, a été transformée en Rue des Arts.

Une grande exposition en plein air fête l’événement : la journée comme le soir, on peut admirer de grands clichés des jeunes artistes Mathilde Geldhof et Benjamin Mouly, un peu partout sur les murs.

La Rue des Arts Toulon

 

La Rue des Arts Toulon

 

La Rue des Arts Toulon

L’accrochage savamment concocté par la conservatrice Anne Cartier-Bresson est subtile et joue avec les fenêtres, les irrégularités des murs, les tags ou les compteurs électriques. Ici, un visage, là, une silhouette ou un animal. L’effet est assez magique surtout quand les habitants du quartier jouent les figurants…

La Rue des Arts Toulon

 

La Rue des Arts Toulon

 

La Rue des Arts Toulon

Ce qui est franchement louable ici, c’est que plutôt que d’accueillir des commerces de grandes marques, on a préféré créer des galeries, des bars ou des boutiques dédiés à l’art et à l’art de vivre. Œuvres contemporaines, photos, objets vintage ou de design s’y bousculent. Les toulonnais ont l’air d’apprécier et viennent faire la fête avec les artistes les jeudis soirs… (ci-dessous les photographes Benjamin Mouly et Rotha Suong).

Avec son Opéra, son Hôtel des Arts, son Port des Créateurs et cette nouvelle rue des Arts, Toulon offre un joli programme culturel. L’hiver y est doux, qu’on se le dise…

La Rue des Arts Toulon

 

La Rue des Arts Toulon

 

Mathilde Geldhof et Benjamin Mouly
exposition (gratuite)
jusqu’au 17 janvier 2018
La Rue des Arts
rue Pierre Sémard, 83000 Toulon

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.